I Love Sénégal
Instagram
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Menu
I Love Sénégal
Facebook
Instagram
Twitter
YouTube
LinkedIn

Cri du cœur d’un Ouakamois



Idrissa
24 Janvier 2018 - 15:42

Après les tergiversations et les manquements concernant la gestion de la crise qui frappe l’équipe de Guédiawaye, crise encore pendante à même de tuer à petit feu le football de cette localité, le sort s’est encore abattu sur nos pauvres dirigeants.

Hé oui, le TAS, a enfoncé le clou ! Il a frappé et continuera encore de frapper, si le football sénégalais continue d’être géré de cette façon et par des dirigeants de cette nature.


Comme la démission vous est étrangère, finissez vos mandats respectifs et, de grâce, allez-vous-en !


En effet, les sénégalais ne veulent pas de ces soi-disant managers qui prennent aveuglément et dans la précipitation des décisions du genre qui frôlent le ridicule et l’incurie.
 
Comment, selon son propre vouloir et son égo, peut-on détruire le football de son propre pays et d’une communauté en agissant de la sorte ?
Infliger une suspension de 5 ans à l’USO, rétrograder l’équipe en 5ème division et lui réclamer un pécule de 10 000 000 FCFA, n’est-ce pas votre triste sentence ?

Avez-vous mesuré la portée d’un tel acte ?
 

Pourquoi avez-vous indexé uniquement les Ouakamois, joueurs et supporters ?


Pourquoi vous êtes-vous lavés à grande eau, vous, organisateurs de ce fiasco tragique ?
 
Pourquoi avez-vous tenu à organiser cette finale de la ligue en pleine campagne électorale ?

Pourquoi n’avez-vous pas pris toutes les dispositions utiles et nécessaires pour une bonne organisation de ce match, compte tenu de la popularité des deux équipes en compétition et de leur ancrage social ?

Pourquoi avoir organisé cet évènement majeur dans un stade vieillissant et en déconfiture ?

Pourquoi n’avez-vous pas mobilisé suffisamment de personnel pour assurer le service d’ordre ?
 

Pourquoi avez-vous voulu nous sacrifier ?


Pourquoi nous avez-vous traités de tous les noms et vendu notre âme au Diable ? Pourquoi avez-vous traité les compagnons d’hier de monstres et d’indésirables ?

Pourquoi avez-vous traité Ouakam et ses braves dirigeants, de novices et d’incapables ?
 

Hé oui, les novices et les incapables ont vaincu et ont démontré, à la face du monde, leur civilité, leur sagesse et leur professionnalisme.

 
Vous vous attendiez sûrement que Ouakam et ses dirigeants, se mettent à genoux pour implorer votre clémence, une fois l’orage passé.

C’est mal connaître les qualités humaines de cette communauté, les principes et les valeurs qui guident leurs actions, la dignité en particulier !
 
Allez-vous apprendre de vos erreurs ?
Seul l’avenir nous le dira.
 

A bon entendeur, salut
 



Lu 1130 fois

Partager le site
Facebook
Twitter