I Love Sénégal
Instagram
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Menu
I Love Sénégal
Facebook
Instagram
Twitter
YouTube
LinkedIn

Magatte Fall, la vraie star de Black Panther !



LPO
14 Mars 2018 - 13:40

Le film est au firmament du box-office : il a amassé plus d'un milliard de dollars aux guichets mondiaux depuis sa sortie, excusez du peu !
Il le doit à un personnage méconnu, le véritable acteur principal de Black Panther, qui nous transporte du début à la fin du blockbuster sénégalais… euh pardon africain, enfin américain si on veut quoi (de vrais copieurs, ces amerloques, incroyable !).



Qui est présent du début à la fin du film désormais culte Black Panther, chantre de la fierté africaine et de l’universalisme ?


Non ce n’est pas Chadwick Boseman alias Tchalla : comme tout superhéros, il a quelques moments d’absence (en particulier lorsqu’il plonge dans l’abîme mais nous ne dévoilerons pas tout… enfin, pour ceux qui n’ont pas encore vu le film, quoique… tout le monde l’a vu non ?!? - y compris derrière son ordi ou avec le DVD de Colobane hein).


Ce n’est pas la reine mère, personnage magnifique mais secondaire… ni sa sœur Shuri, la touche-à-tout technologique du royaume du Wakanda. Sans elle évidemment, l’utilisation du Vibranium, métal aux propriétés extraordinaires, serait beaucoup plus conventionnelle…


Ce n’est pas non plus Mbaku, de la tribu rivale Jabari, même si nous avons un faible pour Winston Duke et son art du combat puisé aux sources du lamb (lutte des lions de la Teranga et non des panthères noires, petite incohérence du film vite pardonné).

Encore moins le toubab … deux scènes pour le remettre à sa place sont d’anthologie et, soit dit en passant, font le bonheur de tout africaniste qui se respecte (ah si les lions qui dorment devenaient tous Wakandais !). 
 

Non, non, non et non, vous avez tout faux !


Car Blackpanther sans sa musique ne serait pas Black Panther !!!


Et Dieu sait si la musique a son importance dans ce film, tout spectateur l’a dit. C’est d’ailleurs pour cette raison que le monde entier s’y intéresse.
 
La fierté noire passe par les rythmes envoutants du film. Sans sa musique, pas la peine de se déplacer : ce serait un film de superhéros de plus et, même avec des héroïnes et héros à la peau ébène, ce film serait sans odeur et sans saveur.
 
Untel vous dira : « ah oui ! je sais, tu parles du compositeur suédois Ludwig Goransson »… certes !
 
Ou encore, « tu sais, il paraît qu’il y a des sons de Tama, qu’il s’est inspiré de Baaba Maal » : il aurait bien raison, sa chanson épique de la tradition peule sublime Black Panther !
 
Ou encore, « j’ai vu que Massamba Diop a enregistré pour Black Panther ».
 
Si on vous cite les noms de Mami Kanoute, Fatima Diop et Cissi Kanoute enregistrées à Toubab Dialaw, là vous aurez affaire à un connaisseur… (et/ou à un suiveur assidu d’I Love Sénégal sur Insta ou FB).
 
Mais vous n’y êtes pas encore…
Nous, à I Love Sénégal, on l’a bien repéré, en particulier chez notre confrère Africulturelles , magazine en ligne qu’on ne saurait trop vous recommander chaudement.
 

Et il faut toujours rendre à Magatte Fall ce qui appartient à Magatte Sow car c’est bien de lui dont on doit parler !


Magatte Fall est son nom de scène, un hommage à son illustre homonyme joueur de Tama de la part de cet artiste sénégalais (et un peu, beaucoup américain aussi), percussionniste de son état, né à Harlem dans la capitale des Etats-Unis.
 
Vous ne le connaissiez pas ? Est-ce quelqu’un de discret ou simplement n’est-il pas encore reconnu à sa juste valeur… du moins au Sénégal malgré ses contributions auprès d’illustres chanteurs dont Youssou Ndour ?
 
Pourtant, il a du pedigree notre joueur de Sabar et de Djembé : percussionniste d’Angélique Kidjo entre autres prestations avec son groupe Generation Percu, il a remporté des Grammy Awards !

Oui je vous parle bien de la plus haute récompense musicale outre-Atlantique décrochée, s’il-vous-plaît, à deux reprises !
 
Pour sûr, là-bas, ils ne comptent pas attendre son trépas pour lui rendre hommage comme nous l’avons fait pour la légende Doudou Ndiaye Rose, l’une de ses références.
 

Qui n’a pas simplement joué du sabar et du djembé, seul ou avec son groupe pour le film mais a « créé[ses] propres compositions pour accompagner chaque scène du film » ?
Qui a mis la musique au cœur du film en veillant à ce chaque son joué ait « un lien avec les traditions décrites dans les scènes » ?
 
Chapeau l’artiste, bravo Magatte Fall !
 
Et comme on dit en Wolof: Wakanda forever ! [joke]
 



Lu 1882 fois

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Mars 2018 - 12:00 Baaba Maal dans Black Panther

Mercredi 3 Janvier 2018 - 17:38 La leçon de cinéma d'Ousmane Sembène


Partager le site
Facebook
Twitter