I Love Sénégal
Instagram
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Menu
I Love Sénégal
Facebook
Instagram
Twitter
YouTube
LinkedIn

Morts lors de Ouakam / Stade de Mbour : mais qui est vraiment responsable ?



LPO
22 Juillet 2017 - 08:00

Disons d’abord que j’étais au Stade Demba Diop, d’autres adultes comme moi mais aussi des enfants. Notre but : supporter notre équipe pour la voir gagner… mais sans aucune animosité pour d’autres fans venus de plus loin, comme nous, avec une autre équipe comme étendard.

Comme eux, je ne suis pas venu pour mourir, ni pour voir mourir mes proches même en raison d’une coupe qui n’est bien qu’un vulgaire trophée à côté de ma vie, de la vie de ces malheureuses victimes.


Les supporters, 1ers fautifs ?

Céder à la facilité de désigner tous les supporters a été fait très rapidement par certains responsables politiques ou de la fédération et on les comprend.

« Facilité » est un terme un peu court : tout le monde a vu, moi le premier, en tribune couverte, l’envoi de pierres, manifestement par des supporters de USO, sur les Mbourois. Mais ce terme est à la mesure du raccourci qui consisterait pour les organisateurs de l’événement à se dédouaner.

Une question pertinente est de se demander comment des pierres ont pu se trouver dans le stade à disposition des supporters les plus ultras. Qui a permis qu’un pyromane ait des boîtes d’allumettes dans les mains ?

J’ai été fouillé mais à vrai dire, la fouille a été sommaire. Elle est loin d’être celle de l’Aéroport Léopold Sédar Senghor. Pas de portique et je n’ai pas sorti le contenu de mes poches. Si elles ont été palpées, elles auraient très bien pu contenir une pierre ou deux sans souci.

Là se pose un problème qui relève de la sécurité du stade.
 

Une organisation pyromane ?

La vétusté du stade est telle que des pierres sont présentes à l’intérieur et que les plus fanatiques n’auraient eu qu’à se servir selon certaines sources. Un comble si des objets manifestement dangereux et interdits d’entrer au stade sont présents dans son enceinte même ! ! !

Une autre question se pose quant à la possibilité d’atteindre directement et si facilement les supporters adverses.

Comment a-t-on pu mettre des groupes de supporters adverses sur la même tribune découverte ? N’y avait-il pas les virages séparés des autres tribunes ou ne pouvait-on pas réserver la tribune ouverte aux seuls supporters Mbourois ?

A se demander si l’organisation a été un minimum réfléchi car tout événement de cette importance doit l’être !

Sans réelle séparation, sans forces de l’ordre suffisantes, c’était la chronique d’une fin tragique annoncée, en particulier avec des ultras ouakamois sevrés de succès cette année.
 

Des forces de police défaillantes ?

Le nombre, c’est une chose.
La compétence en est une autre et gérer des foules en demande.

Or laisser les supporters se caillasser pendant de longues minutes sans intervenir est-il pertinent ?

Puis, est-ce intelligent, après avoir lancé des lacrymo, trop tard, sur la tribune ouverte (presque après la bataille), d’en arroser toutes les tribunes, y compris celles restées calmes au risque de provoquer des mouvements de bousculade incontrôlés et meurtriers ?

La vie d’un supporter vaut-t-elle celle d’un ministre en campagne à quelques kilomètres ?
Vu la petite dizaine de personnes chargés de faire la séparation de la tribune ouverte, on a eu la réponse.

A ce sujet, la suspension de tout événement sportif pour le reste de la campagne législative sonne comme un aveu de culpabilité !

 
Notons encore l’effondrement d’un mur, vraisemblablement responsable du 1er mort répertorié. Une déclaration de la Ligue « justifiant » l’effondrement de ce mur par le nombre important de supporters m’a fait bondir.

Dans une grande démocratie moderne, un tel drame entrainerait, au-delà du châtiment d’ultras inconscients aux agissements impardonnables, la création d’une commission d’enquête parlementaire et des démissions en cascade…

Les premières réactions politiques sont loin d’avoir été à la hauteur du drame jusqu’alors ; espérons que la suite me donne tort !
Morts lors de Ouakam / Stade de Mbour : mais qui est vraiment responsable ?


Lu 84 fois

Partager le site
Facebook
Twitter