I Love Sénégal
Instagram
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Menu
I Love Sénégal
Facebook
Instagram
Twitter
YouTube
LinkedIn

Présidentielle 2019 : le portrait d'Abdoul Aziz Mbaye, candidat déclaré



La rédaction ILS
27 Août 2018 - 12:10


Abdoul Aziz Mbaye : le parcours et le destin d’un boy-Dakar

Ce beau garçon de teint clair, est l'aîné d'une fratrie de trois frères et cinq sœurs, dont l’une d’elles n’est malheureusement plus de ce monde. Le personnage, né le 13 avril 1953 à Dakar, porte bien ses 65 bougies.

Ce boy-Dakar, grand sapeur, est issu du métissage entre un père ‘saloum-saloum’ et une mère soudanaise. Son père Kéba Mbaye est un juge émérite et un homme de dimension internationale.

Abdoul Aziz  Mbaye, lui, est un banquier hors-classe et un businessman hors- pair. Côté jardin, il se raconte lui-même: il a vécu bien sa vie, fut un grand fêtard et l’un des plus grands danseurs de salsa de Dakar !
 


Abdoul Aziz Mbaye : "aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années"

Abdoul a effectué ses études primaires et secondaires et une partie de ses études supérieures au Sénégal récompensées par un DES en Economie à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.
Ensuite, il a mis le cap sur la méditerranée, a fréquenté la fameuse Ecole des Hautes études commerciales (HEC-France) puis l’Université de la Sorbonne à Paris.

De retour au Sénégal en 1976, Abdou Mbaye  fut enrôlé par la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCAO), en qualité d’Economiste au département Recherche, ensuite comme Economiste principal et puis Chef du service de la prévision.

En 1982, le Président Abdou Diouf le déloge de cette institution et le nomme, malgré son jeune âge, Président- Directeur général de la Banque de l’Habitat du Sénégal (BHS) qu’il pilota 9 ans durant.
 


Abdoul Aziz Mbaye: un banquier compétent et performant

Une  longue carrière de banquier parsemée d’embûches a jalonné le parcours d’Abdoul Mbaye dont il a su se tirer d’affaires avec brio.

Primo, il est appelé à participer à la restructuration de la Banque internationale pour l'Afrique occidentale (BIAO) du Sénégal et devient le Directeur- général de la Compagnie bancaire de l'Afrique occidentale (CBAO) créée sur les cendres de la BIAO.

Secundo, il fait partie du Consortium qui a racheté la Banque Sénégalo-Tunisienne (BST), dont il devient le Directeur - général. Il parvient à redresser cette banque et booster ses performances.

Tertio, en 2006, Attijariwafa Bank rachète la majorité des parts de la BST et le consortium mené par Abdoul Mbaye réalise une belle plus-value lors de l'opération.

Quarto, Abdoul Mbaye est nommé cumulativement avec ses fonctions de PCA de la banque, Président-Directeur général d'Attijirabank Sénégal jusqu'à son départ en 2009.
 

Abdoul Aziz Mbaye : un homme de défis et d’innovation


Cet homme de défis et d’innovation a lancé la première société de leasing au Sénégal, ensuite  le premier Fonds d'investissement de l'Afrique de l'Ouest. Il fut également Administrateur de Mastercard pour le Moyen- orient et l'Afrique.

Les professionnels des banques ont voué une grande confiance à Abdoul Mbaye, en le nommant Président de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Sénégal puis Président des Associations professionnelles des banques et établissements financiers de l’UEMOA.
Il a été également membre fondateur et Président de l’Institut sénégalais des administrateurs (ISA) et Président du Conseil d’administration de l’École polytechnique de Thiès.

Le parcours professionnel de Pape, comme l’appelait son défunt père, ne l’a pas empêché de pratiquer sa religion et de faire trois pèlerinages aux lieux Saints de la Mecque et plusieurs Oumras.


Abdoul Aziz Mbaye : un passionné de sports et de sports d’élite

Son statut de banquier ne l’a pas empêché de flirter avec le sport de son pays.
En effet, Abdoul Aziz Mbaye fut Trésorier général de la Fédération sénégalaise de football, Président de la Fédération sénégalaise d’athlétisme et Vice-président du Comité national olympique et sportif sénégalais.

Par ailleurs, Il est membre de la Commission marketing du Comité International Olympique (CIO). Il a pratiqué le football à son jeune âge et a titillé de la raquette et du club avec la pratique du tennis et plus tard du golf, sports réservés à une certaine élite sociale.
 


Abdoul Aziz Mbaye : le joker du Président Macky Sall

L’alternance survenue au Sénégal en 2012 a réservé bien des surprises.
La première surprise fut la défaite du candidat Abdoulaye Wade et l’arrivée inattendue de Macky Sall à la tête de l’Etat.
La deuxième surprise a consisté en la nomination de Mr Abdoul Mbaye, au poste de Premier ministre, alors qu’il était inconnu de la scène politique. Son compagnonnage avec le Président Malick Sall n’a duré que le temps d’une rose, à peine 5 mois.

Pendant qu’il était en fonction, le Président de la république, lui avait suggéré de ne pas se lancer dans la politique, une manière de garder une certaine neutralité.

Après sa destitution, Abdoul Aziz Mbaye avait déclaré publiquement qu’il continuerait d’apporter son soutien au Président Macky Sall.
Ironie du sort, sa déclaration n’a pas été suivie d’effet: le boy-Dakar a fini par créer sa propre formation politique en 2016 : l’Alliance pour la Citoyenneté et le Travail (ACT) !
 


Abdoul Aziz Mbaye: la tentative avortée de liquidation politique

Lui aussi a connu des déboires.
En politique, il faut savoir donner des coups et en recevoir. Une affaire privée de divorce a été transformée en un ridicule complot d’Etat. Le Doyen des juges a inculpé Abdoul Mbaye pour complicité de faux commis sur des documents administratifs datant des années 2013-2014. Cette inculpation était assortie d’un contrôle judiciaire limitant sa liberté de déplacements hors du territoire.

La tentative de condamner Mr Mbaye et de le priver de ses droits politiques et civiques n’a cependant pas abouti.
 


Abdoul Aziz Mbaye : en route vers la présidentielle de 2019

La longue marche vers la conquête du pouvoir est enclenchée.
La première expérience politique d’Abdoul Aziz Mbaye, un novice en la matière, a connu un revers et devrait permettre au candidat d'en tirer des enseignements majeurs. En effet, son parti et alliés n’ont pas réussi à glaner un poste de député aux élections législatives de 2016.

Espérons que le fils du célèbre  magistrat Kéba Mbaye, bénéficiera des prières de ce dernier et celles de son homonyme, le vénéré "Dabakh".
Il aura besoin d’un appareil politique performant pour aller pêcher les voix des sénégalais, en leur présentant un projet de société dans lequel ils se reconnaîtront afin de réaliser son vœu le plus cher: celui de présider aux destinées de son pays.
 




Lu 396 fois

Partager le site
Facebook
Twitter