I Love Sénégal
Instagram
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Menu
I Love Sénégal
Facebook
Instagram
Twitter
YouTube
LinkedIn

Présidentielle 2019 : le portrait du candidat déclaré Thierno Alassane Sall



La rédaction ILS
8 Octobre 2018 - 10:50


Thierno Alassane Sall : l’enfant chéri de Grand-Thiès


Il est né en 1966  à Thiès et porte bien ses 52 bougies. Ce natif de la ville aux deux- gares se nomme Thierno Alassane Sall. Il est le fils d'Amadou Tidiane Sall, un érudit de l’islam et le défunt imam de la grande mosquée du quartier Grand-Thiès. Pour dire, toute la place qu'occupe la religion chez les Sall. Thierno, comme l'appellent ses intimes, à l'image de ses frères et sœurs, a reçu une éducation islamique bâtie sur des principes forts et des valeurs. Quoi de plus normal que ses proches le dépeignent comme un homme juste, sérieux, droit, généreux et serviable.
 


Thierno Alassane Sall : un homme d’honneur et de refus taxé de "rebelle"


Elève au Lycée Malick Sy de Thiès, Thierno, alors chargé des revendications du Foyer, s’était fait remarquer par des actes de non-soumission et de lutte contre  l'injustice.

Dans son cheminement politique, Thierno Alassane Sall offre l’image d’un "rebelle".
Alors qu’il était haut cadre de l’ASECNA, sous Wade, il a été mis au « frigo » par son ministre de tutelle, d’alors Farba Senghor.

Il fut un fidèle compagnon de  Macky Sall pendant le long chemin de la conquête du pouvoir.
Une fois Macky Sall élu, le responsable politique de Thiès hérite du poste de Directeur général de l'Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARTP).
Un an plus tard, il est nommé ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement. Il quittera ce poste à la suite des élections locales de juillet 2014, perdues à Thiès devant Idrissa Seck.
Le natif de Thiès et Président des Cadres de l’APR, réintégrera l’équipe gouvernementale en 2016 mais c’est pour encore quitter ses fonctions de ministre, quelques mois plus tard, lorsqu’il a refusé de signer le contrat d’exploration et d’exploitation pétrolière avec Total, dont l’accord de principe avait été paraphé quelques mois plus tôt.


Thierno Alassane Sall : un homme au chevet des populations de sa cité


Parallèlement à ses activités gouvernementales, Thierno Alassane Sall a entrepris  plusieurs actions en faveur des populations de sa ville natale.
Ses actions ont permis aux populations de s’investir dans des actions durables et de préserver leur dignité. C'est dans cet esprit qu'il a initié le projet "calebasses" consistant en des appuis financiers destinés aux groupements de femmes pour développer des activités économiques génératrices de revenus. Il a eu également à  appuyer les associations de jeunes et les conducteurs de motos "Jakarta".

En outre, Thierno Alassane Sall, s’est investi dans des  travaux de réfection de certains établissements primaires et  secondaires de la ville de Thiès (réfection d’écoles et du bâtiment E du Lycée Malick Sy de Thiès).
S’y ajoutent des actions d’accès  à l’eau et à l’électricité.


Thierno Alassane Sall : un homme d’une grande intégrité morale


Le luxe constitue le cadet des soucis et des préoccupations de Thierno Alassane Sall.
Un Agent du ministère de l’Energie témoigne que ce dernier n’a jamais abusé du parc automobile de son département en affectant un véhicule soit à son épouse, soit à ses enfants. Il a même formellement interdit à sa femme et ses enfants de  s’approcher de son véhicule de fonction.
Par ailleurs, selon ses proches, il a décliné un logement de fonction de l’ASECNA et un garde de corps mis à sa disposition pour assurer sa protection au motif qu’il n’avait pas besoin de ce logement de fonction et qu’il n’était pas né dans une famille avec des gardes de corps.

Suite à l’alternance, le Président Macky Sall avait nommé Thierno au poste juteux de Directeur général de l'Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARTP). Là, il a fait diminuer son salaire de 14 millions à 5 millions. Selon ses proches, il a jugé inconcevable, dans un pays pauvre comme le Sénégal, qu'un Agent de l'État puisse émarger à un tel niveau de rémunération.
 


Thierno Alassane Sall : en route vers la présidentielle de 2019


Thierno est entré en politique par hasard. Ses croyances et valeurs et le combat contre l’injustice l’ont amené à s’investir en politique et s’engager derrière Macky Sall qu’il pensait être l’homme de la situation et des défis.

Il a  parcouru avec lui les coins et les recoins du pays pour dialoguer avec les populations, s’enquérir de leurs conditions de vie et en retour, décliner une vision et mettre en place tout un programme pour assurer le bien- être des populations et hisser le pays vers les rampes du développement. Il s’est beaucoup battu pour la massification de l’APR.

Après avoir quitté le gouvernement, il a pris ses distances avec Macky Sall puis a tourné définitivement la page de l'APR.
Après quoi, il a créé en octobre 2017 un mouvement politique dénommé "République des valeurs". La cérémonie de lancement du mouvement  a réuni beaucoup de leaders de l'opposition.
Parmi eux, Idrissa Seck qui le dépeint en "leader capable de prendre les rênes du Sénégal et, avec des valeurs, le transformer en pays prospère et développé".
 




Lu 304 fois

Partager le site
Facebook
Twitter