I Love Sénégal
Instagram
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Menu
I Love Sénégal
Facebook
Instagram
Twitter
YouTube
LinkedIn

Quelques pistes de solutions pour redorer le blason de notre football



Idrissa
31 Janvier 2018 - 14:20


Encore de la légèreté et du mépris envers le football de notre pays, les équipes et les footballeurs sénégalais !


Certes le TAS a levé les sanctions infligées à l’équipe de Ouakam et a demandé son intégration immédiate aux compétitions en cours.
La Fédération de football et la Ligue professionnelle ont adhéré à la décision.

Cependant le TAS s’en est arrêté là, laissant le soin à la Fédération de football et à la Ligue professionnelle de se donner les moyens et le temps nécessaire pour étudier l’applicabilité de la décision et s’exécuter.
 
Cet exercice devait consister à une bonne définition des procédures et des modalités pratiques afférentes en y associant les acteurs et les parties prenantes du football de chez-nous.
A ce jour, aucune initiative n’a été prise en ce sens. Point de rencontres, de concertation, d’échanges ni de partage…
 
Les seules rencontres organisées, sans la présence des Présidents des instances (Fédération de football et Ligue professionnelle), absents du territoire national, ont accouché d’une souris.
 

Seuls le remaniement du calendrier des compétitions et la programmation des matches ont été pris en charge... et de manière autoritaire !


Pour preuve, il a été demandé à l’USO, manu militari, de rallier la compétition dans des délais frisant le ridicule alors que toutes les conditions de sa réintégration sur les plans administratifs, techniques et autres n’étaient pas réunies.
Le report d’une semaine sollicité par l’USO, pour mieux se préparer en conséquence, a connu un niet catégorique.

Cet empressement et cette indifférence totale ne seraient-ils pas guidés par un sentiment de dépit et de vengeance ?
 
Par ailleurs, les déclarations faites par le Président de l’équipe de Mbour, par les supporteurs de l'équipe et les étudiants de la localité à l’encontre des dirigeants du football concernant la gestion du dossier après le verdict du TAS interpellent.
Et tant le manque de considération à leur égard que la plainte prévue à l’encontre de la Fédération de football et la Ligue professionnelle devraient être prises très au sérieux pour trouver les moyens de désamorcer la bombe mise en branle.
 
Quelques pistes de solutions pour redorer le blason de notre football

La conduite la plus sage était de suspendre provisoirement le championnat


Ensuite, il fallait réunir l’ensemble des acteurs du football, les autorités administratives et locales, les forces de l’ordre et les bonnes volontés afin de trouver des solutions durables pour apaiser la situation actuelle et envisager les mesures sécuritaires idoines.
 
L’autre élément salutaire aurait consisté à négocier avec les dirigeants de Ouakam une possibilité de report de leur intégration sur une base de volontariat afin de pouvoir jeter les bases d’une concorde et sauver la présente saison.
 
En outre, la question de l’augmentation des équipes qui passe de 14 à 15, a-t-elle été abordée ?

Cette option aura un impact sur les finances des clubs et nécessite des mesures et des mécanismes d’accompagnement car nul n’est sensé méconnaitre les difficultés financières auxquelles nos équipes font face.

C’est autant de questions et d’interpellations qui méritent un traitement efficace. Sinon, l’avenir pourrait nous réserver bien des surprises.

Il est encore temps, de tirer les enseignements et d’apprendre de nos erreurs !  Mettons de côté notre égo ou nos sentiments revanchards !
Essayons, dans nos actions de tous les jours, de privilégier une approche holistique, inclusive et participative.
Il n’est pas encore trop tard pour bien faire.   
 
 
A bon entendeur, salut
 



Lu 532 fois

Partager le site
Facebook
Twitter